Production de céréales

Afin de mieux maîtriser la qualité et le prix de ses matières premières utilisées pour produire l’alimentation des pondeuses, le groupe PAMPR’ŒUF a conservé et augmenté une de ses activités d’origine : la production de céréales.

Plus de 1 200 hectares cultivés

L’équilibre alimentaire des poules pondeuses constitue un facteur fondamental pour assurer une bonne productivité, mais également des oeufs de bonne qualité et des poules en parfaite santé. Afin de conserver un maximum de contrôle à la fois sur la qualité des matières premières et sur leur prix de revient, PAMPR’OEUF a progressivement développé son activité agricole, en particulier la production de blé et de maïs, avec aujourd’hui plus de 1 200 hectares cultivés.

Grâce à des itinéraires culturaux raisonnés et des matériels dernier "cri" parfois achetés à l’autre bout du monde, l’exploitation a su concilier les techniques agricoles les plus modernes à un grand respect de l’environnement. Pour l’irrigation du maïs, par exemple, afin de ne pas puiser dans les ressources en eau en période d’étiage et de profiter des périodes de crue, PAMPR’OEUF a construit des bassins de rétention d’eau de plus de 150 000 mètres cube.

Des céréales de qualité pour un aliment des pondeuses équilibré

Les céréales produites par nos trois structures d’exploitation sont toutes destinées à l’alimentation des poulettes et des poules pondeuses élevées par PAMPR’OEUF. Le groupe a mis en place un système de traçabilité totale de leur itinéraire cultural jusqu’à la récolte.
Ces céréales sont ensuite soigneusement stockées dans les silos spécialement conçus à cet effet et localisés sur le site du siège du groupe, à proximité des élevages. Leur qualité, leur taux d’hygrométrie et leur poids spécifique sont mesurés régulièrement par l’appareillage électronique du silo afin de préserver toute leur valeur nutritive et de mieux maîtriser les coûts de matière première.

Chiffres clés

  • plus de 1 200 hectares ;
  • près de 1 700 tonnes de maïs grain ;
  • près de 3 600 tonnes de blé tendre ;
  • près de 1 600 tonnes d’oléagineux.
Téléchargez la fiche métier